dimanche 21 octobre 2012

Apple va devoir dévoiler le secret de ses informations financières

Dans son procès américain contre Samsung, Apple a joué de ses documents financiers internes pour obtenir une grosse indemnité. Il risque désormais de devoir les communiquer au reste du monde. Ce pourrait être une grande chance pour les analystes... et la concurrence.

Dans le procès en Californie qui l’opposait à Samsung, Apple a beaucoup mis en avant ses résultats financiers pour peser dans la balance et obtenir une indemnité de plus d’un milliard de dollars.
Pour autant, cette manœuvre a, vraisemblablement, une contrepartie, un prix à payer, apprend-on sur le site All Things D. En effet, la juge Lucy Koh chargée de l’affaire a refusé la requête d’Apple qui voulait que ces documents soient scellés et restent donc secrets. La juge en a décidément autrement. La société de Tim Cook devra divulguer les informations financières clés concernant « les ventes de produits spécifiques, les revenus, les profits, les marges et les coûts. »

Au piège de son propre jeu

Pour la juge, Apple ne peut pas à la fois se servir de ces données pour réclamer des milliards d’indemnités et déposer une demande d’injonction pour les conserver loin des regards.
D’autant que, comme le remarque la juge Koh, Apple cherche à faire interdire à la vente 26 produits Samsung, qui sont déjà sur le marché, et réclame 535 millions de dollars d’indemnités supplémentaires. La juge californienne indique clairement avoir pris conscience du poids de ce procès : « De tels extrêmes auraient un profond effet sur l’industrie du smartphone, sur les utilisateurs et sur le public. Comme le montre la couverture médiatique impressionnante, ce procès est d’un intérêt véritablement extraordinaire pour le public. Les raisons d’Apple devraient être vraiment convaincantes, en effet, pour empêcher la satisfaction de cet intérêt. »
 

Pas assez convaincants

Or, les arguments d’Apple n’ont pas convaincu la juge. Pour la firme de Cupertino, ces données financières sont des secrets internes qui pourraient donner à ses rivaux un avantage compétitif. Ce n’est pas suffisant pour la juge Koh, qui a toutefois accepté d’attendre le résultat de l’appel devant la Cour fédérale. Mais il se pourrait bien qu’Apple doive apporter un peu de lumière sur les secrets très bien gardés de ses résultats financiers et de son fonctionnement interne…

Pour Apple, le prix à payer pour essayer de se préserver de la progression de la concurrence pourrait finalement être plus lourd que prévu…

Source